Ville de Morges

Parc de l'Indépendance

Historique

Le terrain situé entre le château et la rivière de La Morges demeure en nature de pré, avec une grève naturelle jusqu’en 1845. Cette année là commence la construction, qui durera six ans, du mur d’enceinte derrière lequel on comble progressivement l’espace conquis sur le lac.

Il faut à peu près vingt ans (gain d’environ16’000 m2) pour obtenir, avec force de décharge de matériaux divers, une surface plane qu’on engazonne.

Les marronniers plantés en 1750 (côté lac du château, actuellement la place de la Navigation), constituent l’amorce d’une promenade développée en 1837 qui sera complétée par la plantation en triple rangs d’ormeaux le long de l’allée de la République (actuelle allée F.-A. Forel) qui vient d’être réalisée. Ces arbres sont remplacés par des tulipiers en 1982 car les ormeaux ont été atteints dans leur santé par la maladie de la graphiose de l’orme qui est incurable.

Après l’exposition horticole de 1872, le confiseur J. Hugonnet botaniste à ces heures et le municipal Eugène Buenzod proposent en 1884, d’aménager les lieux en jardin anglais. En 1885, les essences sont choisies et plantées. En 1919, le jardin est restauré avec l’aide du botaniste Henry Correvon et les plantations sont complétées et enrichies.

Le pré du Château, puis le parc de la République devient parc de l’Indépendance le 24 janvier 1898.
A cette date, le parc est témoin des fêtes du centenaire de l'Indépendance vaudoise; les autorités inaugurent ce jour-là le monument des trois patriotes morgiens Jean-Jacques Gart, Jules Muret, Henri Monod qui jouèrent un rôle prépondérant durant ces événements. L'obélisque en calcaire a été dessiné par l'architecte lausannois Théophile van Muyden.

En 1971, il y a une première exposition florale de printemps à l’occasion du cinquantième anniversaire de la Société Vaudoise d’Horticulture, section du Léman. 100'000 bulbes de tulipes, narcisses, jacinthes et muscaris sont plantés pour fleurir le parc transformé d’un coup en grand jardin hollandais. Depuis, cette tradition est perpétuée sous le nom de Fête de la Tulipe.