Ville de Morges

Résultats du diagnostic économique

Localisation des emplois
Desserte en transports publics
Zones d'activités

Le but du diagnostic économique était d'interroger les qualités et les faiblesses du territoire morgien du point du vue géographique, sociodémographique, résidentiel, économique et institutionnel. Ce diagnostic s'est notamment basé sur des analyses statistiques et géographiques mais également sur un sondage auprès des entreprises de la commune.

Morges : des qualités indéniables

Noyau de l’agglomération Lausanne-Morges et centralité affirmée du district, la Ville de Morges jouit d’une situation privilégiée au cœur de l’Arc lémanique et d’un cadre paysager et architectural de qualité et reconnu. Le centre-ville, poumon économique et social de la commune, est doté d’une accessibilité importante, alors que le reste du territoire essentiellement résidentiel apparaît en retrait.

Population morgienne et logements

En comparaison des autres centres du Canton, la population morgienne apparaît plus « suisse » et relativement aisée. Sa croissance est principalement alimentée par le dynamisme migratoire, notamment du fait des entreprises étrangères implantées dans la région. Du point de vue du bâti, le territoire morgien est dominé par l’habitat à moyenne et faible densité : près de deux tiers des logements sont sous forme de « maison ». Le taux de logements vacants apparaît en augmentation avec les récents projets, alors que la ville remplit pleinement son rôle en matière de services à la population.

Tissu économique

Le tissu économique morgien est urbain, et donc essentiellement résidentiel, dominé par les micro- et petites entreprises. Il présente toutefois des concentrations importantes dans le secteur secondaire et dans le domaine médico-social, notamment du fait de la présence de l’hôpital, premier employeur du district. Sa dynamique a été particulièrement importante entre 2000 et 2011. Plus récemment, on constate une augmentation de la concentration des emplois en matière de services financiers, de services liés à l’emploi, d’activités juridiques, comptables et culturelles. Par ailleurs, les entreprises interrogées affichent un bon niveau de confiance sur leur avenir et se montrent satisfaites des services de la ville même si elles admettent le besoin d’une meilleure communication.

Points faibles

Cependant, en dehors du centre, le reste du territoire morgien apparaît en retrait, notamment du fait des coupures des axes lourds de transport. Certains secteurs industriels comme résidentiels sont à l’écart de la dynamique du territoire et la saturation du trafic et du stationnement peuvent péjorer le développement local. Le vieillissement de la population morgienne suit les tendances démographiques du canton. Ces dernières années le taux de croissance a ralenti et l’analyse des flux  montre qu’une part de la population plus jeune, tend à quitter la commune. De plus, la forte pénurie que connaît la commune en matière de logement, parallèlement à celle des locaux d’activités et des terrains, impacte directement son attractivité économique.

On constate également un ralentissement de la croissance des emplois. Même si Morges demeure attractive, il apparaît que certains secteurs d’activités spécialisés sont en baisse ces dernières années et les entreprises locales ont besoin de soutien, notamment pour les infrastructures nécessaires à leurs activités.

Quelles opportunités ?

Malgré les risques qui existent à long terme – principalement dus au vieillissement croissant, à la perte de diversité du tissu économique, au manque de zones et locaux - Morges dispose également de réelles opportunités de développement. Notamment, l’attractivité de son territoire est importante du point de vue des qualités de son site (accessibilité, architecture, cadre de vie, etc.), alors qu’une orientation résidentielle judicieusement réfléchie peut être des plus bénéfiques si elle s’accompagne d’une offre adaptée en logements, transports et services. L’enjeu important est de ramener les entreprises locales et les PME, au centre des préoccupations et de dynamiser le tissu existant par le biais de mesures cibles en matière de réseautage ou d’infrastructures. La proximité des grandes écoles est aussi un atout indéniable dont Morges peut tirer tous les avantages par une politique de soutien et de captage des nouvelles entreprises scientifiques et techniques. Désormais la Ville doit se positionner pour l’avenir dans l’Arc lémanique.