Ville de Morges

28.09.2016

Morges présente un budget 2017 en phase avec le développement de la Ville

Le budget 2017 affiche une croissance des recettes de plus de 4.4 millions de francs, sans augmentation d’impôts.

Tandis que de nombreux projets d’investissements sont sur le point de démarrer pour accompagner le développement de la ville, la Municipalité de Morges se veut confiante pour l’avenir. Signe de l’attractivité de la commune, le budget 2017 affiche une croissance des recettes de plus de 4.4 millions de francs, sans augmentation d’impôts. Cet élément allié à une gestion rigoureuse des charges maîtrisables et une faible hausse de la facture sociale ont permis de contenir le déficit à 1.6 million, soit une amélioration de 1.8 million comparé au déficit de 3.4 millions inscrit au budget 2016.

Sur une enveloppe budgétaire d’env. 125 millions de francs pour 2017, la Ville de Morges présente une progression de ses recettes (+3,6%) plus importante que celle de ses charges (+ 2,1%). Cela s’explique par l’évolution de l’impôt sur les entreprises et la stabilité des charges cantonales.

« Le budget 2017 est le reflet d’une ville qui dispose d’une situation financière saine et qui prépare son avenir » constate Mélanie Wyss, municipale en charge des finances et de la promotion économique. « Nos charges sont maîtrisées et nos recettes en croissance. Nous pouvons donc envisager la phase d’investissement importante prévue ces prochaines années avec confiance, tout en continuant à offrir des prestations de qualité aux Morgiens».    

Les charges totales s’élèvent en 2017 à 126.5 millions, contre 123.9 millions en 2016. Cette augmentation s’explique, d’une part, par une amélioration des prestations dans les domaines de la culture, du sport, de la santé publique, de l’accueil préscolaire et parascolaire, de la mobilité et de l’énergie et, d’autre part, par les dépenses de personnel. Ces dernières sont impactées par la hausse des coûts d’assurances accident obligatoire LAA et perte de gain. Pour répondre au besoin croissant de ressources, l’effectif communal sera renforcé de 3.7 EPT (équivalent plein temps). Les achats de biens, services et marchandises présentent un budget légèrement en baisse par rapport à 2016.